Calculs et maladie lithiasique

Le traitement des calculs urinaires comprend 3 étapes :

Le traitement la crise de colique néphrétique

Celle-ci a lieu le plus souvent dans un contexte d’urgence puisque la crise est par définition de survenue brutale et imprévisible. Le traitement consiste à administrer des anti-inflammatoires et antalgiques pour soulager la douleur dans le même temps que la confirmation du diagnostic par l’imagerie.

Le traitement du calcul

Selon la position, la taille du calcul, sa densité, les antécédents du patient et son morphotype, plusieurs techniques sont possibles, les suivantes étant les plus utilisés :

Calculs et maladie lithiasique

La Lithotritie Extra-Corporelle (LEC)

Ce traitement consiste à fragmenter le calcul par ondes de choc ultra-sonores par voie transcutanée. Ce traitement non invasif a lieu en ambulatoire sous sédation ou anesthésie générale. Ce traitement est particulièrement retenu en cas de calcul unique rénal, mais peut-être utilisé dans d’autres indications. Il ne peut en revanche traiter qu’un seul calcul par séance. Si le calcul est bien fragmenté, les morceaux créés devront s’éliminer par les voies naturelles dans les jours ou semaines qui suivent. Une imagerie est réalisée à distance du traitement pour contrôler l’efficacité du traitement.

L’urétéroscopie

L’urétéroscopie est une technique chirurgicale qui consiste à accéder à l’uretère et/ou aux cavités rénales grâce à un très fin endoscope souple introduit par les voies naturelles sous anesthésie. Cet endoscope est muni d’un canal opérateur permettant d’introduire une fibre laser pour fragmenter le calcul. Secondairement, on utilise un panier pour récupérer les fragments significatifs. Ce traitement est réalisé en ambulatoire. Pour faciliter l’expulsion d’éventuels fragments résiduels et éviter des douleurs liées à l’inflammation urétérale post-opératoire, la mise en place d’une endoprothèse (ou sonde urétérale, encore appelée sonde JJ) est le plus souventnécessaire.

Néphrolithotomie Percutanée (NLPC)

Pour les calculs difficiles d’accès, les volumineux calculs (> 2cm), la solution de traitement préférentielle est la néphrolithotomie percutanée. Ce traitement consiste à accéder aux cavités rénales par une ponction du rein à travers la peau de la région lombaire. La ponction est élargie pour obtenir une sorte de tunnel dans lequel sera introduit un endoscope. Le calcul est ensuite fragmenté par laser, percussion pneumatique ou ultrasons. Ce traitement nécessite un drainage post-opératoire du trajet de ponction et souvent des voies urinaires.

La prévention de la récidive

Par l’analyse spectrophotométrique infrarouge du calcul et un bilan métabolique comprenant une prise de sang et analyse d’urine, on recherche des facteurs de risque métaboliques, diététiques, génétiques de calcul urinaire. En fonction du résultat de ces examens, des conseils diététiques, bilans complémentaires ou prise en charge néphrologique seront proposés.

À découvrir également au Cabinet d’urologie à Strasbourg, Drs Belot, Paris & Ravier :

Zone patients

rdv-en-ligne au Cabinet d’urologie à Strasbourg
03 88 35 30 05 RDV